Naissances et Témoignages (grossesses et accouchements)

Les naissances  en-chant-ées par le chant prénatal (par ordre d’arrivée…) :

Yalma – Eloïse – Maëlline – Timothée – Clémence – Raphaël – Charlotte – Raphaël – Victor – Elyne – Noé – Thomas – Naomy – Avril – Aélia – Gabin – Swann – Maia – Soen – Maëlys – Imaé – Adam – Antoine – Elias – Marius – Gabriel – Alix – Manolo – Souad – Albane – Roman – Mélina – Aiden – Côme – Léo – Enora – …

Les tout-petits des ateliers « post-natal » ou « maman-bébé » :

Anaïs – Vivien – Thibault – Laura – Thomas – Maxime – Lila – Anatole – Théodore – Manoé – Domitille – Lucie – William – Elouan – Giulia – Loan – Marie – Louna – Gaël – Timothée – Alix – Clothilde – Clémence – Maëlline – Louise – Lily Joy – Raphaël – Raphaël – Charlotte – Victor – Naomy – Avril  – Gabin – Aélia – Swan – Soen – Chloé –  Océane – Imaé – Antoine – Elias – Marius – Gabriel…

Extraits de tous les témoignages suivants (du début à … aujourd’hui…) :

Entrer en contact avec mon bébé,  le ressentir précisément.   J’ai eu conscience de chanter pour lui, de le faire vibrer à l’intérieur de mon ventre.           Les chansons apprises avaient toujours une résonance particulière par rapport au moment de la grossesse que je vivais.          Lors du dernier mois, les exercices ont été plus ciblés pour la préparation de l’accouchement, avec des vocalises adaptées à l’ouverture et au relâchement.      Et j’ai le sentiment que le chant prénatal aide le papa à vraiment trouver sa place lors de la grossesse et de la naissance.       Je sais que les sensations de bien-être emmagasinées semaine après semaine nous ont guidés lors de la naissance.    Bébé est bien né, à la maison, avec la sage-femme.   

Etant tous les 2, musiciens, la musique était présente durant ma grossesse, mais les séances de chant prénatal m’ont permis de me laisser guider dans une autre approche de la musique.  J’ai retrouvé des exercices connus, notamment dans le temps de réveil corporel, ou la bascule du bassin.                   J’ai découvert d’autres choses, plus spécifiques à la grossesse et à l’accouchementla détente procurée par des sons graves,  la détente de la mâchoire, le plaisir de se connecter à trois : papa, maman et bébé…  

Timothée est arrivé dans notre famille, sans péridurale, grâce au chant qui m’a beaucoup aidé à gérer les contractions, et sûrement  grâce à l’haptonomie… 

Ma première attente : le chant ! Première attente, certes, mais 1er doute aussi : du chant PRENATAL! « Oulà !?? : il va y avoir des berceuses !!!! Mwais! V’la les chants gnangnans qui vont arriver ! »           ça, c’était avant le premier cours ! Et pour être très franche, c’est au fil des séances que j’ai compris…      que je prenais de plus en plus de plaisir à les chanter…         Etrange  me diriez-vous ?… Non, magique! ! C’est grâce à Michèle et à une séance particulière pendant laquelle nous avons chanté des chants lyriques italiens que la vérité m’a frappée en plein cœur et en pleine conscience : moi, Jennifer, j’avais les chants lyriques, classiques, pour m’emplir de liesse, de bonheur et de sérénité, mais il y avait un deuxième Moi qui était en train d’émerger…. Ce Moi nouveau, c’était celui de Jennifer devenant Maman !!   C’est à partir de ce moment que j’ai chanté pour mon bébé. Et les émotions m’ont envahie…

« Au départ, intéressée par le bénéfice des vocalises graves sur la gestion des contractions, les séances avec Michèle m’ont apporté bien plus.         J‘ai vécu une grossesse sereine et un bel accouchement où j’ai fait raisonner des Oooooohhh sur l’air de « Christophe Colomb » pendant une heure !      Et puis, au delà des exercices et des outils transmis, Michèle a su faire, de ce moment, un lieu d’échanges, un lieu de belles rencontres… 

Un sacré partage : des angoisses pour les unes, de l’impatience pour les autres, et de l’émotion pour toutes, ainsi qu’une certaine sérénité…  Une belle rencontre que j’aurais aimée faire lors de ma première grossesse…       Et puis est venu le moment de l’accouchement  : Je voulais quelques dernières vibrations in utero… Tout mon petit répertoire y est passé, je lui ai chanté les chansons qui l’avaient bercé. Entre temps, j’essayais de me détendre sur chaque contraction à coups de ffffff, de chchchch mais surtout de sssssss… et le roulement des galets après le passage de la vague… 

Je  me suis sentie en paix profonde, comprise, écoutée, sentant que je pouvais m’exprimer sans jugement…      Je ne savais pas chanter et je n’avais même jamais osé alors que cette envie était là depuis toute petite…    J’ai trouvé un espace pour m’exprimer, par la parole et par les sons, pour écouter ma voix…        J’y ai reçu les conseils de quelqu’un qui a le don, par le regard, le sourire, la voix, de transmettre ça…         Bien-être ,  rire,  douceur… Une bulle de douceur en-chant-ée !            Et puis le super choix des chansons !  Originales, douces, harmonieuses, donnant beaucoup d’émotions, permettant de vivre en osmose et parler avec son bébé in-utéro, tout en  préparant l’accouchement…      Retrouver  la force que chaque femme a en soi, pour accoucher le plus naturellement possible, la volonté de savoir ce qui est le mieux pour chacune… Le fait d’avoir parlé du passé, du présent, de clarifier et approfondir certaines choses, d’échanger des astuces de santé et  des conseils, m’a permis de me sentir capable, à la maternité…       Michèle, tu nous as bien préparées à  l’accouchement…  Tu nous as donné des outils pour être autonomes et refaire à la maison…      Tu ne donnes pas « LA » solution mais, grâce aux séances, tu permets qu’on se  pose les bonnes questions,  pour trouver nos réponses, pour vivre le plus harmonieusement cette naissance…      Notre petite fée Naomy a eu un bien bel accouchement, naturel, sans péri, sans monitoring, sans perfusion, sans épisiotomie… On est trop fières toutes les deux et le papa aussi …             … d’abord, j’étais sur le ballon et chantais des “o”, des “a”, et des “é” : ça me soulageait aussitôt, tout vibrait en moi et faisait circuler la douleur.  J’ai essayé de faire une contraction sans chanter et là, j’ai eu super mal : jusqu’à la fin j’ai donc chanté…       Derrière la porte, il parait qu’il y avait des pompiers qui ont dit qu’on chantait bien !…             à la fin j’ai même crié pour m’aider à bien pousser et passer au-delà de la douleur…        Merci Michèle ! Car le travail, l’amour, le coeur que tu transmets dans tes séances de chant aident énormément…     Et il y a « l’après » aussi !!  Chant avec Naomy dans les bras…            Je suis fière de mes choix, je suis heureuse d’avoir croisé ton chemin… Il n’y a pas que le chant, il y a aussi ta personnalité, qui est un baume au coeur…     …Merci beaucoup !       

Pour cette 3eme grossesse surprise, la découverte du chant prénatal m’a permis de rencontrer mon bébé.        Il y avait tout d’abord les échanges qui permettaient de déposer nos craintes, nos questions, nos angoisses de femme enceinte et puis d’échanger conseils, lectures… Un doux moment féminin.    les berceuses, empreintes d’émotions, comme des histoires venues de toute époque, de tous pays, racontant toutes la même histoire, celle de l’odyssée de la vie.       « Donner la vie en chantant, quel bel accueil ?! » …         3 h du matin : le silence est d’or…  Aujourd’hui je vais donner la vie.          Je décide de prendre un bain…   Puis je décide de poursuivre le travail sur le ballon… Entre chaque contraction je respire, je chante, je rigole, avec mon mari (des sons ronds (A, O) pour ouvrir le chemin, des sons graves…). A chaque contraction, je m’isole, me mets dans ma bulle, m’intériorise : c’est le son du silence qui berce mes contractions !           Nous mettons mon cd de chant prénatal  en boucle : Ces voix connues (les nôtres) me rassurent et me donnent la force d’être là : Ici et maintenant.      Bébé arrive…  C’est une petite fille …     Merci.  Merci au chant prénatal et à Michèle de m’avoir tant transmis, avec générosité, bienveillance et sagesse.    Merci la Vie !     

J’avais un peu hésité à revenir, ne sachant pas quelle part de nouveauté je trouverai… Aucun regret d’avoir sauté le pas !     Une grossesse n’étant pas une autre, le vécu qui l’entoure diffère également.   Du fait de cette deuxième saison,  j’ai pu me concentrer un maximum sur des choses bien spécifiques au chant prénatal, les bains de sons, le ressenti, les sensations.

Suite  au déclenchement, j’ai commencé a vocaliser, sur l’air de Nomade, puis, ce fut la mélodie de Christophe Colomb…               Le lendemain, lors de l’accouchement ,  j’ai géré mes contractions sur cette même mélodie, en faisant des a , des grand A ouverts et puissants , et des O, et des êêêêêEEE …… du grave !     J’imaginais que tout le service m’entendait, mais ça m’apaisait tellement, je ne pouvais faire sans ces sons.        Les séances avec Michèle étaient pour moi un lieu de centrage sur moi et mon bébé , lieu de bercement, de détente, de ressources et aussi de rencontres, d’échanges.                 J’ai adoré les bains de sons,  le lâcher prise dans les vocalises, j’ai apprécié les p’tits rituels, ces petits mots « ouvrez grand  » , etc .  Entre deux contractions, on riait !          J’ai accouché en à peine une heure, sans péridurale, tête et bras sur un gros ballon !         Cette mélodie de Ch Colomb restera gravée en moi, en nous.  

Le chant pré-natal fut un peu comme ma bouffée d’oxygène 

J’ai décidé de choisir le chant prénatal,  et maintenant je me dis que c’est la meilleure chose que j’ai faite.        Les cours permettent à la fois de parler de notre passé,  de nos craintes et de nos bonheurs (se détendre – être plus serein).

Le chant prénatal a été pour moi de vrais moments de bonheur, de détentes, d’échanges et de partages …    Chanter, vocaliser, la respiration…  mon bébé en profitait également !   5 jours après terme : le déclenchement…   La respiration, la méditation et le chant mon aidée à lâcher prise, et heureusement mon chéri était bien présent.         Mon souhait était d’accoucher le plus naturellement possible, mais c’est la césarienne !…  Antoine ne pouvait pas descendre car il avait le cordon enroulé à deux reprises autour du cou…    J’ai besoin d’écouter mes chants pour rester dans ma bulle : je me mets à chanter les chants que j’avais préparés pour la venue de mon Bébé…    Même si les choses ne se sont pas passées comme je l’aurais souhaité, j’ai  pris énormément de plaisir à préparer mon accouchement, le chant prénatal m’a beaucoup aidée avant, pendant et même après l’accouchement !

J’ai apprécié les exercices de détente et de relaxation qui m’ont permis de me mettre à l’écoute de mon corps et de lâcher-prise mentalement et physiquement.         … Une petite contraction, puis d’autres… Je prends une douche bien chaude et je vais me détendre sur mon ballon…  je chantonne ma chanson coup de coeur : Nomade, et Labellola, …, tout en alternant des moments de repos… et pense au groupe qui m’accompagne par leurs voix… Je me sens sereine et confiante…    Je m’isole pour parler à mon bébé… Je reprends mes vocalises « A » et « O », « Tsss », lors des contractions, en visualisant une bougie…       Je savoure les moments où les contractions finissent par passer. Je ressens le besoin de silence.        Puis mon bébé sort : je lui chante  « bienvenue », elle a les yeux ouverts, j’ai la sensation qu’elle se rappelle bien cet air…              Je ne peux pas ne pas parler de son 2e bain : son papa le lui donne : au contact de l’eau, Imaé est tendue, elle pleure, se crispe… Là je commence à chanter « Nomade » et, moment magique : Imaé se calme d’un coup, elle me regarde, me fixe, est entièrement centrée sur ma voix et mon visage : elle reconnaît cette chanson ! Elle se détend. J’ai les larmes aux yeux, mais je chante avec un grand sourire.                Depuis, le chant renforce notre relation…  

J’ai fait des vocalises pendant plusieurs heures à la maternité… C’est une expérience incroyable !      Je suis venue au chant prénatal pour faire une activité avec mon bébé in-utéro, rencontrer d’autres futures mamans…   Je m’y suis vite sentie à l’aise : l’approche de Michèle m’a plu (échauffement, travail doux et efficace sur le corps, détente, ambiance bienveillante)…       2 chansons m’ont rendue particulièrement émotive : « que tu sois comme tes parents ou que tu sois différent » …   et « il y a de l’eau »  (tempêtes, combats avec les éléments…),  juste avant l’accouchement qui n’arrivait pas (1 semaine après terme), et pour lequel on m’annonçait une césarienne….       En fait, les contractions sont arrivées, j’ai fait des vocalises, je me suis souvenue de plusieurs petits conseils de Michèle, j’ai lâché-prise, osé « ouvrir » la voix, les voies, sans avoir peur….           j’ai accueilli mon bébé dans un bain de voyelles, de sons, de vocalises qui m’ont aidée à tenir pendant le travail sans péridurale…      

 A l’accouchement, tout a été très rapide et intense et je me souviens avoir eu la voyelle A s’imposer à moi…      L’échange avec Michèle m’a confortée dans mon choix d’accoucher sans péridurale : l’accouchement s’est bien déroulé et très rapidement…  Et je garde un excellent souvenir de ce moment hors du temps d’animalité et  d’amour.       

Michèle est très à l’écoute et  facilite les relations entre nous. C’est une aussi une très belle personne dont le chemin est admirable. Ce qui explique aussi sa capacité à accompagner la libération des émotions (Les paroles des berceuses nous font écho et nous pouvons alors déposer nos émotions en les laissant s’exprimer…) .  Il règne une harmonie difficile à décrire. Nous sommes comme dans une bulle de bien être, à la fois en osmose avec notre bébé qui ressent toutes ces belles vibrations, mais aussi avec les autres mamans … Lorsque nous quittons la séance de chant, nous sommes revigorées, heureuses et légères.      Le jour J : lors du travail, j’ai essayé de faire quelques vocalises : les aigües m’ont soulagée (à mon grand étonnement puisqu’en chant prénatal c’étaient plutôt les graves qui me mettaient dans une sorte de plénitude). Les berceuses et chansons apprises lors du chant m’ont été tout aussi précieuses, avant le travail… 

Pour la Naissance d’Alix, qui s’est transformée en césarienne programmée, il m’a été difficile de mettre tout en application mais « l’image ressource » et certains sons intériorisés/berceuses m’ont aidée à penser à autre chose, à faire de cette naissance un moment plus magique, moins médicalisé.

Je me suis étonnée à accompagner mes contractions de sons qui m’ont permises de ne pas me laisser envahir par la douleur et de faire avec… C’était des moments d’évasion et j’ai pu gérer cet accouchement de manière plus sereine.    Moments de détente, de joie et de complicité !!!

Lors de mon accouchement, les « O » et les « A » m’ont aidée lors de l’ouverture de mon col. Tout ça intérieurement car beaucoup trop timide pour sortir les sons extérieurement !  La réaction de mes filles face à la musique est fascinante.    C’est un lien indéfectible entre mes filles et moi. Il est certain que le chant est un moyen de communication avec son bébé in utero.

Aimant chanter et faire de la musique, nous avons été séduits, mon mari et moi, par le chant prénatal ensemble – Un moment d’intimité avec notre 2e enfant à venir. Mon mari pouvait lui chanter à travers le ventre et celui-ci répondait en s’agitant : un lien se créait 🙂 !         Le chant prénatal m’a aussi beaucoup servi lors de mon accouchement que je voulais sans péridurale. J’ai pu utiliser des sons comme « OU », « HIOU », « AH », pendant les contractions… Ça a vraiment permis de canaliser ma douleur et de me concentrer. Ça a aussi agréablement surpris les équipes soignantes !         Pour l’expulsion, j’ai utilisé le SSSS pour pousser…

Un temps pour soi et le bébé.  Michèle nous a proposé différentes approches afin que l’on puisse choisir celle qui nous convient… J’apprécie aussi  les séances après l’accouchement car nous pouvons chanter ensemble pour nos bébés et partager notre vécu (allaitement, sommeil…).

Nous comprenons d’emblée l’importance du chant et  saisissons l’impact que peut avoir le  chant prénatal sur notre moral, notre mental et notre bien-être en général.     Pendant la césarienne, j’ai pu écouter mes chansons prénatales, ce qui m’a permis d’être apaisée, de me sentir bien, de calmer mon anxiété, en restant dans ma « bulle de sons et textes maternels »…   1er moment de complicité avec mon nouveau-né qui écoutait attentivement, son regard plongé dans le mien – moment inoubliable.    Le chant a ainsi traversé les différentes étapes de la vie de mon bébé, lors de la grossesse / accouchement / naissance / premières semaines et mois…, un vrai accompagnement !     La communication avec mon bébé en est d’autant plus forte et je trouve que c’est une formidable expérience à prolonger post-accouchement. Les séances, un vrai plaisir,  resteront à jamais de merveilleux souvenirs

 

Témoignages Chant Prénatal 

(d’aujourd’hui à … y’a déjà bien longtemps : ils ont bien grandi les tous-petits !! … avec suite sur autre page)  :

Michèle partage son parcours et son passé maternel douloureux… Nous comprenons d’emblée l’importance du chant dans sa vie et en saisissons d’autant plus l’impact qu’il peut avoir sur notre moral, notre mental et notre bien-être en général.       Pour ma part, je commence le chant prénatal lors de ma 3e grossesse : une véritable découverte. La plupart des chansons m’étaient inconnues et je suis ravie d’avoir pu les découvrir (très adaptées à la maternité).

Depuis, à chaque écoute des chansons partagées ensemble, l’émotion est forte, à la limite des papillons dans le ventre! J’ai aussi vécu les séances comme une petite thérapie, un partage avec d’autres femmes enceintes/d’autres couples, avec chacun son histoire, sa façon de vivre la grossesse et la parentalité. Beaucoup de réconfort et de soutien avec les conseils précieux de Michèle !

Lors de cet accouchement (une césarienne programmée, après un 2e accouchement pathologique compliqué), qui fut source d’angoisse car très médicalisé, j’ai pu écouter mes chansons prénatales préférées pendant l’opération, ce qui m’a permis d’être apaisée, de me sentir bien, de calmer mon anxiété, en restant dans ma « bulle de sons et textes maternels »…

A la naissance de Léo, je me suis surprise à chanter « Bateau dans le vent », naturellement, instinctivement. Ce fut un 1er moment de complicité avec mon nouveau-né qui écoutait attentivement, son regard plongé dans le mien – moment inoubliable.

Aujourd’hui, je chante toujours les chansons apprises, avant les siestes et les couchers de mon fils, et pour calmer ses pleurs. Le chant a ainsi traversé les différentes étapes de la vie de mon bébé, lors de la grossesse / accouchement / naissance / premières semaines…, un vrai accompagnement !     La communication avec mon bébé en est d’autant plus forte et je trouve que c’est une formidable expérience à prolonger post-accouchement. Et mes 2 autres enfants peuvent aussi en profiter à la maison !

Les séances sont toujours un vrai plaisir pour moi ! Elles resteront à jamais de merveilleux souvenirs1000 mercis Michèle !!!              Isabelle (et Léo)

On souhaitait pouvoir être en contact avec le bébé et partager une préparation en couple. On s’est tournées vers le chant prénatal qui répondait à ces critères.

J’ai apprécié lors des séances de pouvoir échanger avec les autres futurs parents et Michèle.   J’ai été sensible aux exercices de respiration et relaxation que l’on a pu faire : un temps pour soi et le bébé.  Michèle nous a proposé différentes approches afin que l’on puisse choisir celle qui nous convient.       Le jour de l’accouchement,  j’ai choisi d’écouter certaines chansons via le téléphone quand les contractions ont commencé à être douloureuses. J’ai fait des « O » et des « A » à certains moments mais sans réel soulagement…

J’apprécie aussi  les séances après l’accouchement car nous pouvons chanter ensemble pour nos bébés et partager notre vécu (allaitement, sommeil…).                                              Nolwenn (Aiden 13-05-19)

Aimant chanter et faire de la musique, nous avons été séduits, mon mari et moi, par le chant prénatal ensemble – Un moment d’intimité avec notre 2e enfant à venir. Mon mari pouvait lui chanter à travers le ventre et celui-ci répondait en s’agitant : un lien se créait 🙂 ! Et, jackpot, nous pouvions aussi chanter les chansons apprises à notre fille ainée qui adore ça !

J’ai également beaucoup apprécié chanter en groupe   –     Nous avions un moment pour partager avec les autres vivant la même chose que nous et ça faisait du bien !

Le chant prénatal m’a aussi beaucoup servi lors de mon accouchement que je voulais sans péridurale. J’ai pu utiliser des sons comme « HOU », « HIOU », « AH », pendant les contractions… Ça a vraiment permis de canaliser ma douleur et de me concentrer. Ça a aussi agréablement surpris les équipes soignantes !

Pour l’expulsion, j’ai utilisé le SSSS pour pousser, plus efficace également que l’expiration simple.        Michèle nous avait également conseillé quelques postures que j’ai utilisées pendant le travail.      Et puis bébé est arrivé 🙂 !       

Aujourd’hui j’utilise les berceuses apprises, au quotidien et  le chant devenu post natal est un beau moment de connexion avec Côme qui me regarde fixement et ouvre la bouche comme s’il voulait chanter lui aussi à à peine 1.5 mois.          Merci Michèle!                        Andréa et Eric (et Côme)

Voyant la relation de ma première (pour qui j’avais fait du chant prénatal aussi) avec la musique, il ne faisait aucun doute que, pour ma seconde grossesse, je retourne voir Michèle !          Comme d’habitude, de bons moments !!

Lors de mon accouchement, les « O » et les « A » m’ont aidée lors de l’ouverture de mon col. Tout ça intérieurement car beaucoup trop timide pour sortir les sons extérieurement !

La réaction de mes filles face à la musique est fascinante.    C’est un lien indéfectible entre mes filles et moi. Il est certain que le chant est un moyen de communication avec son bébé in utero. Quand je vois la première qui a 3 ans qui chante du matin au soir et la 2eme qui me fait de grands sourires lorsque je chante, il est clair qu’elles sont imprégnées par la musique.                

Je remercie Michèle pour sa gentillesse et sa bienveillance                                                             Carole (et Albane)

Les cours de chant avec toi, Michèle, ont été des moments de détente, de joie et de complicité !!!

Pendant le travail, les techniques avec le ballon m’ont détendue et je me suis étonnée à accompagner mes contractions de sons qui m’ont permises de ne pas me laisser envahir par la douleur et de faire avec… C’était des moments d’évasion et j’ai pu gérer cet accouchement de manière plus sereine.

Les sons que j’ai employés, je continue à en faire avec Roman qui est très réceptif : il adore les entendre en plus des vocalises et berceuses. Il est sensible aux chants, à la musique. Ce sont des moments de partage, d’échange et de tendresse avec lui. J’espère que le chant et la musique continueront de l’enrichir tout au long de son développement de petit homme !!!   Merci 🙂                                           Emilie (Roman)

Le chant prénatal ?        Cela m’a intrigué…    Et j’ai ensuite voulu en savoir plus, changer des séances d’haptonomie que j’avais faites pour mon premier…                  

Je recherchais :    *Un moment à 2 avec bébé pour rentrer en contact avec lui,      *Un complément à la sophrologie       * Me familiariser avec le chant                – Ce fut surtout une très belle rencontre avec Michèle qui est avant tout une passionnée qui donne tout, un lieu d’échange sans jugement, bien au-delà du chant, un moment de bien-être d’où l’on ressort positif et boosté.  Nous faisons à la fois des exercices de détente avec le ballon ou pas, des vocalises, des berceuses pleines de significations et parfois non sans émotions…

Pour la Naissance d’Alix, qui s’est transformée en césarienne programmée, il m’a été difficile de mettre tout en application mais « l’image ressource » et certains sons intériorisés/berceuses m’ont aidée à penser à autre chose, à faire de cette naissance un moment plus magique, moins médicalisé.  Après sa naissance, je chante beaucoup plus facilement les berceuses et elle reconnaît les sons qui la calment, le plaisir est ainsi partagé.                                                        Caroline (et Alix)

Le chant prénatal a constitué pour moi une très belle expérience : moment privilégié lors duquel nous nous rassemblons entre futures mamans, avec toute notre histoire et tous nos questionnements ; nous rassemblons alors nos plus belles énergies pour émettre des sons.

Michèle est très à l’écoute et  facilite les relations entre nous. C’est une aussi une très belle personne dont le chemin est admirable. Ce qui explique aussi sa capacité à accompagner la libération des émotions (Les paroles des berceuses nous font écho et nous pouvons alors déposer nos émotions en les laissant s’exprimer…) .  Il règne une harmonie difficile à décrire. Nous sommes comme dans une bulle de bien être, à la fois en osmose avec notre bébé qui ressent toutes ces belles vibrations, mais aussi avec les autres mamans … Lorsque nous quittons la séance de chant, nous sommes revigorées, heureuses et légères. 

Le jour J : lors du travail, j’ai essayé de faire quelques vocalises : les aigües m’ont soulagée (à mon grand étonnement puisqu’en chant prénatal c’étaient plutôt les graves qui me mettaient dans une sorte de plénitude). Les berceuses et chansons apprises lors du chant m’ont été tout aussi précieuses, avant le travail… 

Depuis, avec mon bout de chou  qui est très réceptif : les sons le calment et paraissent l’apaiser

Aude (et Manolo)

J’ai fait 7 séances de chant prénatal et voici ce que je retire de cette expérience : l’échange entre mamans et avec Michèle (pour moi un moment important de décompression et de partage)

Là où ça a été très enrichissant, c’est au niveau du lien avec bébé et de la prise de conscience de son arrivée imminente. Pendant la grossesse, ça m’a apporté de la détente mais je n’ai pas chanté entre les séances… A l’accouchement, tout a été très rapide et intense et je me souviens avoir eu la voyelle A s’imposer à moi…

Mais, depuis la naissance, c’est devenu une habitude quotidienne, bien utile pour rassurer bébé. L’échange avec Michèle m’a confortée dans mon choix d’accoucher sans péridurale : l’accouchement s’est bien déroulé et très rapidement…  Et je garde un excellent souvenir de ce moment hors du temps d’animalité et  d’amour.                                                                                               Barbara (et Souad)

J’ai fait des vocalises pendant plusieurs heures à la maternité… C’est une expérience incroyable !          

Je suis venue au chant prénatal pour faire une activité avec mon bébé in-utéro, rencontrer d’autres futures mamans…   Je m’y suis vite sentie à l’aise : l’approche de Michèle m’a plu (échauffement, travail doux et efficace sur le corps, détente, ambiance bienveillante)…     

2 chansons m’ont rendue particulièrement émotive : « que tu sois comme tes parents ou que tu sois différent » …   et « il y a de l’eau »  (tempêtes, combats avec les éléments…),  juste avant l’accouchement qui n’arrivait pas (1 semaine après terme), et pour lequel on m’annonçait une césarienne….       En fait, les contractions sont arrivées, j’ai fait des vocalises, je me suis souvenue de plusieurs petits conseils de Michèle, j’ai lâché-prise, osé « ouvrir » la voix, les voies, sans avoir peur….           j’ai accueilli mon bébé dans un bain de voyelles, de sons, de vocalises qui m’ont aidée à tenir pendant le travail sans péridurale…      

J’ai ensuite choisi de poursuivre le chant post-natal, car j’avais une demande de stimuler la joie grâce aux chants, berceuses… ça me libère, Elias adore, moi  aussi…                                  Floriane (et Elias)

D’abord, j’ai trouvé un endroit chaleureux, une atmosphère bienveillante où j’ai pu, en toute confiance et simplicité, partager un peu de moi et du vécu de ma grossesse…    Par le chant, j’ai pu communiquer avec mon bébé et renforcer les liens qui m’unissent à lui… J’ai apprécié les exercices de détente et de relaxation qui m’ont permis de me mettre à l’écoute de mon corps et de lâcher-prise mentalement et physiquement.         

… Une petite contraction, puis d’autres… Je prends une douche bien chaude et je vais me détendre sur mon ballon…  je chantonne ma chanson coup de coeur : Nomade, et Labellola, …, tout en alternant des moments de repos… et pense au groupe qui m’accompagne par leurs voix… Je me sens sereine et confiante…              

Je m’isole pour parler à mon bébé… Je reprends mes vocalises « A » et « O », « Tsss », lors des contractions, en visualisant une bougie…            

A la maternité, je reprends mes exercices sur le ballon, en chantonnant des berceuses… Je ressens le besoin d’extérioriser la douleur par des « A »… Je savoure les moments où les contractions finissent par passer. Je ressens le besoin de silence.        Puis mon bébé sort : je lui chante  « bienvenue », elle a les yeux ouverts, j’ai la sensation qu’elle se rappelle bien cet air…             

Je ne peux pas ne pas parler de son 2e bain : son papa le lui donne : au contact de l’eau, Imaé est tendue, elle pleure, se crispe… Là je commence à chanter « Nomade » et, moment magique : Imaé se calme d’un coup, elle me regarde, me fixe, est entièrement centrée sur ma voix et mon visage : elle reconnaît cette chanson ! Elle se détend. J’ai les larmes aux yeux, mais je chante avec un grand sourire.                Depuis, le chant renforce notre relation…             Mille Merci à toi Michèle rien que pour ces moments précieux partagés avec ma fille !!                         Anne Sophie (et Imaé)

Le chant prénatal a été pour moi de vrais moments de bonheur, de détentes, d’échanges et de partages …    Chanter, vocaliser, la respiration…  mon bébé en profitait également !

5 jours après terme : le déclenchement…   La respiration, la méditation et le chant mon aidée à lâcher prise, et heureusement mon chéri était bien présent.         Mon souhait était d’accoucher le plus naturellement possible, mais c’est la césarienne !…         Je ne pensais pas vivre ce moment aussi mal …       On  me rassure et m’explique qu’Antoine ne pouvait pas descendre car il avait le cordon enroulé à deux reprises autour du cou, je comprends mieux et me calme.      J‘ai besoin d’écouter mes chants pour rester dans ma bulle : je me mets à chanter les chants que j’avais préparés pour la venue de mon Bébé…    

Ça y est Antoine est là ! Waouhh !!!          Même si les choses ne se sont pas passées comme je l’aurais souhaité, j’ai  pris énormément de plaisir à préparer mon accouchement, le chant prénatal m’a beaucoup aidée avant, pendant et même après l’accouchement ! Sans ça, je pense que ça aurait été beaucoup plus difficile à gérer.

Aujourd’hui, je suis très heureuse de retrouver Michèle et les filles, d’y emmener Antoine qui est très attentif, apaisé et à l’écoute de tout ce qui se passe . Ce fut une expérience riche en émotions…                    Floriane P (et Antoine)

Ma première grossesse a eu une fin malheureuse…  Pour moi, je n’avais pas assez profité de cette grossesse,  je n’avais fait aucune activité pour partager des bons moments avec mon bébé,  et, pour cette 2e grossesse,  j’ai décidé de changer cela.      

J’ai décidé de choisir le chant prénatal,  et maintenant je me dis que c’est la meilleure chose que j’ai faite.        Les cours permettent à la fois de parler de notre passé,  de nos craintes et de nos bonheurs (se détendre – être plus serein).        Chanter, apprendre des chansons,  être avec d’autres personnes … tout cela permet de se sentir libérée et mieux dans sa grossesse.         Je suis sûre que mon bébé en profite comme moi et que, lorsqu’il sera là et qu’il entendra les chansons,  il se souviendra du bonheur qu’éprouvait sa maman et de la fusion qui en ressortait.                                                                                    Anne Laure (et Adam)       

Le chant pré-natal fut un peu comme ma bouffée d’oxygène  : c’était le seul moment où je pouvais discuter et partager … Ce qui m’intéressait était de partager des moments avec des personnes qui comme moi aiment le chant et voir comment mon bébé allait réagir à tout cela.    Chaque fois, ma petite princesse gigotait énormément dans mon ventre.     

J’ai été ravie de rencontrer une prof de chant car la musique tient une place très importante dans ma vie.                 

Lors de l’accouchement, malheureusement, je ne me suis pas servie du chant. Le seul moment, c’était sur le ballon avant de poser la péridurale…       Après je n’y ai pas pensé je crois… j’étais dans ma bulle et pensais plutôt à ma famille, mes amis…            Aujourd’hui, avec Maëlys, je vois bien qu’elle reconnait certaines chansons. Je chante tous les jours avec elle.                                                                          Carole (et Maëlys)

Pour ma 3e grossesse, j’avais envie de découvrir autres choses et d’avoir un lieu a moi… Et là, le chant, … moi qui chante faux, qui n’ai pas le rythme, j’étais attiré par çà !?  

Les séances avec Michèle étaient pour moi un lieu de centrage sur moi et mon bébé , lieu de bercement, de détente, de ressources et aussi de rencontres, d’échanges.                 J’ai adoré les bains de sons,  le lâcher prise dans les vocalises, j’ai apprécié les p’tits rituels, ces petits mots « ouvrez grand  » , etc …                  j’ai appris plein de nouvelles chansons, berceuse, comptines ….               

« Il aurait pu s’appeler Christophe » : suite au déclenchement, un moment de centrage sur moi  mêlé de bercements, d’inspirations, d’expirations…  j’ai commencé a vocaliser, sur l’air de Nomade, puis, ce fut la mélodie de Christophe Colomb…               Le lendemain, lors de l’accouchement ,  j’ai géré mes contractions sur cette même mélodie, en faisant des a , des grand A ouverts et puissants , et des O, et des êêêêêEEE …… du grave !     J’imaginais que tout le service m’entendait, mais çà m’apaisait tellement, je ne pouvais faire sans ces sons.               

Entre deux contractions, on riait !          J’ai accouché en à peine une heure, sans péridurale, tête et bras sur un gros ballon !         Cette mélodie de Ch Colomb restera gravée en moi, en nous.        Merci a Michèle pour ces doux moments et son attention !                    Sonia (et Soen)

Voir aussi la page « témoignages autres »…